Centre d’Etudes et de Recherches en Administration Publique

Accueil du site - Revue Pyramides - Numéros parus - Pyramides n°8 - Des services publics désorientés - Copernic, son imaginaire et ses pratiques. Alexandre Piraux

Version intégrale sur revues.org

Résumé :

Avertissement : la contribution qui suit a été rédigée au plus fort de la réforme Copernic. A certains égards, quelques passages du texte peuvent revêtir un aspect historique. En revanche, la plupart conservent toute leur actualité. Le présent article vise à décrire l’imaginaire copernicien puisé directement de l’imaginaire néo-libéral et à analyser les dispositifs juridiques et institutionnels ainsi que les pratiques qui en découlent. L’impact sur le comportement du personnel sera également examiné. Enfin, l’analyse de la réforme conduira à quelques questions plus larges relevant des sciences politiques. Les conclusions provisoires pourront paraître à certains un peu trop unilatérales. Avec le recul, il ressort que la réforme Copernic a néanmoins permis de lutter contre l’illettrisme informatique de certains agents, de créer un service public fédéral d’informatique (FEDICT), et de moderniser certains processus de travail.