Centre d’Etudes et de Recherches en Administration Publique

Autres articles de cette rubrique

Mots-clés

Recherche

Steven Vandeput, le ministre de la Défense chargé de la Fonction publique, a présenté sa note de politique générale devant la chambre.

Les grandes lignes ici

Le texte de la note de politique générale ici

Redesign, Jobcrafting et cadre de valeurs dans la note de politique générale 2015-2016

Commentaires d’Alexandre Piraux

Redesign structurel

Les simplifications structurelles à travers le nouveau design organisationnel ont pour objectif de conduire à une gestion de l’administration à moindre coût et à plus de responsabilisation. L’année 2016 sera marquée par la préparation du pilier horizontal qui devrait voir le jour en 2017.

Il s’agit d’un service d’audit interne commun (SAIC), de la relance de l’administration salariale commune (projet PersoPoint) et d’un achat groupé plus efficace des biens et des services par les différents services publics fédéraux.

Politique du personnel

En la matière, le texte insiste sur la notion de Job crafting, qui part de l’idée que les agents adaptent eux-mêmes une partie du contenu de leur job et prennent donc « en mains les rênes de leur propre carrière » selon leurs besoins personnels et les phases de leur vie. La note reconnait que les objectifs du statut opérant depuis « pratiquement 100 ans » (en réalité 78 ans) à savoir la restriction de l’ingérence politique et l’objectivité du recrutement et de la prestation de service sont plus que jamais nécessaires et d’actualité mais estime que l’application du statut doit avoir lieu « là où la fonction le requiert vraiment ».

Le texte poursuit en considérant que « nous sommes maintenant à des années-lumière des objectifs d’origine » et que « le monde a changé entretemps ». Il est donc nécessaire de repartir avec une « ardoise vierge et de faire entrer le statut dans le 21° siècle ».

La note insiste beaucoup sur les valeurs cardinales que sont « une culture de l’autonomie, de responsabilité et de confiance  » qui permettent davantage de confiance et de respect mutuel.

A partir du « Plan fédéral orientation client 2016 », l’accent sera mis sur la prestation de service inclusive, l’octroi automatique de droits, le principe only-once, la numérisation et la définition de normes de qualité claires (service level agreements).

Un score only-once sera attribué à chaque service public fédéral. L’Institut de formation de formation de l’administration fédérale recentrera ses formations de manière ciblée et réalisera aussi des clusters thématiques de formation autour de la prévention des problèmes psychosociaux, du lean management, de la numérisation.

Valeurs

La note veut offrir aux fonctionnaires un cadre de valeurs solide et ancrer cela en développant des modèles de rôles dans l’organisation. Le fonctionnaire selon le modèle du civil servant doit être « une personne incorruptible, mue par un engagement social et un idéalisme qui résout les problèmes des citoyens de la manière la plus efficace ». Son rôle social est donc très important et le gouvernement doit être un pionnier du changement en matière de services publics.

Un cadre de valeurs pour les fonctionnaires dirigeants coexistera avec un cadre déontologique. Un des objectifs est que les fonctionnaires puissent communiquer des suggestions d’amélioration et de bonne administration intègre via différents canaux. Dans ce cadre le seuil de dénonciation par des lanceurs d’alerte sera abaissé afin que davantage de possibilités d’amélioration soient détectées.

Dans le contexte d’une plus grande diversité (33% des fonctions dirigeantes sont assumées par de femmes), le gouvernement applique une politique de genre neutre. Le Selor publie dorénavant les vacances d’emploi de façon neutre. Dans le formulaire standard de candidature figurent les mentions M/F/X.

Commentaires : le chaud et le froid

Cette note est d’une facture classique.

Pourtant ce qui pourrait la différencier d’autres exercices de ce genre est le contraste entre les diverses formulations.

Ainsi la culture de la confiance et de l’autonomie est mise en avant alors que dans le même temps les dispositifs de contrôle, d’évaluation et de monitoring du personnel sont renforcés tout comme la surveillance et les corrections de la gestion des enveloppes du personnel (ancien cadre du personnel).

Le jobcrafting est une nouvelle théorie managériale promue dans la note, et portant sur les personnes au travail, qui font des changements dans leur emploi sciemment, spontanément, et sans surveillance.

Si l’on se réfère à l’ensemble de la note de politique générale, on ne peut se départir de la perception que la conception déployée semble s’éloigner de ce modèle de Jobcrafting. Elle pourrait sans doute être résumée de la sorte, « organise toi librement pour autant que tu atteignes les objectifs monitorés sous mon contrôle ».

La confiance est revendiquée mais la note veut renforcer le dispositif de dénonciation des atteintes suspectées à l’intégrité en abaissant le « seuil » pourtant déjà très bas en lui-même, dans la mesure où la loi du 15 décembre 2013 relative à la dénonciation d’une atteinte suspectée à l’intégrité visait déjà les abus, le non-respect de procédures internes, ou de normes morales (gaspillage, non-respect du temps de travail). La note préconise aussi l’utilisation et l’élargissement de divers canaux internes pour porter à la connaissance des fonctionnaires dirigeants les actes de gaspillage ou de mauvaise gestion.

Par ailleurs, l’importance de la notion de statut est reconnue en tant que protection contre l’immixtion du politique, mais il y aurait lieu de repartir à zéro et de ne l’appliquer que là où c’est vraiment nécessaire. En fait les mesures projetées se fondent sur la mise en exergue du rôle social exemplatif des fonctionnaires incorruptibles, engagés et efficaces. Si la finalité est certes juste et ne peut être qu’applaudie, les moyens de la mise en œuvre prêtent sans doute à discussion dans la manière de faire qui risque d’introduire de la méfiance chez les agents concernées.